Mis en avant

Sortie de Larmes de Vin

Paris.
Une soirée entre amis autour de grands crus de Bourgogne… qui tourne au vinaigre.
Une arnaque ? Un trafic ?
Klara, œnologue, est prête à tout pour avoir la réponse.
Au même moment, la mer rejette sur une plage de Malte le corps d’un homme habillé comme dans les années 50.
Qui est-il ? Pourquoi ressurgit-il maintenant ?
Les vies de Paul, Ugo et Klara vont se croiser sur l’île méditerranéenne, au risque de se perdre en chemin…
Inspiré par l’affaire Rudy Kurniawan. 
Connaît-on vraiment les personnes avec qui on vit ?
Se connaît-on soi-même ?

Sur Amazon РKindle et Broch̩

Escapade à Helsinki

Aujourd’hui, je vous emmène faire un tour à Helsinki ! 

Quand on visite la Finlande, il est utile de se rappeler que l’histoire du pays a été rythmée par trois chapitres principaux : la période sous domination suédoise avant 1809, la période russe de 1809 à 1917, et la période de l’indépendance, depuis 1917. Lorsque l’on se promène dans la capitale, on voit que le nom des rues, par exemple, est systématiquement écrit en finnois et en suédois. Et il en va ainsi pour la plupart des panneaux.

Je partage avec vous quelques monuments et instants capturés tout en m’imprégnant de cette ville si différente de Stockholm, Oslo ou Copenhague.

La cathédrale luthérienne néoclassique de C. L. Engel est l’un de ses chefs-d’œuvre. Elle domine de sa masse blanche la place du Sénat. 

À la blancheur de la cathédrale luthérienne répond la brique rouge de la cathédrale  Ouspenski. Construite en 1868, elle est coiffee des traditionnels bulbes dorés et appartient aujourd’hui à l’Église orthodoxe.  Elles dominent toutes 2 la ville, entre terre et eau.

La chapelle du silence est une chapelle contemporaine construite pour la méditation silencieuse, avec un intérieur en bois minimaliste. C’est un refuge de calme dans un des quartiers les plus bruyants de la capitale. 

La gastronomie est également à l’honneur ! Les chefs finlandais ont un fort attachement à leur cuisine ancestrale, aux ingrédients provenant de la nature proche, et ils sont également avides d’innovations. 

Les légumes racines, les céréales, les baies sauvages, les poissons des lacs, les champignons des forêts, les méthodes de conservation et techniques de préparation anciennes… Tout est revisité pour des expériences culinaires inoubliables.

Les tenebres d’orcus

Un retour enthousiaste sur Les Ténèbres d’Orcus ! Merci @lecturedesam

Nous passons tellement de temps à écrire dans l’isolement, à nous demander si le travail est bon, à nous ronger les ongles, à espérer que quelqu’un appréciera nos efforts et à suivre avec angoisse nos ventes que, parfois, nous nous demandons même pourquoi nous nous infligeons tout cela !
Alors, quand je découvre par hasard des retours enthousiastes, j’accueille ce cadeau en pleine conscience et je me sens plein d’énergie pour sortir mon prochain roman !

Lecture de Sam

Les Ténèbres d'Orcus par [K BELLATRIX]

Auteur : K.Bellatrix
Titre : Les tenebres d’orcus
Date de parution : 28 juillet 2020
ASIN : B08DRQVVJ3
Format kindle

K BELLATRIX photoK. Bellatrix est originaire d’un petit village en Bourgogne.
Son envie dévorante d’écrire, son aversion pour l’injustice et ses années passées dans la police lui ont donné envie de se lancer dans l’aventure de l´écriture, qui a commencé en 2016, année de la sortie de son premier livre, un roman policier, publié dans une maison d´édition, sous son nom.
Pour la sortie de son premier thriller : « Les Ténèbres d’Orcus », K. Bellatrix a choisi un pseudonyme, en référence à la constellation d’Orion, pour permettre au lecteur de découvrir une histoire et de déconnecter le livre de l’auteur.
K. Bellatrix écrit également des nouvelles: vous pouvez découvrir « Trahison », également disponible en anglais, sur Amazon.
Les Ténèbres d’Orcus a remporté le Prix des Lecteurs Librinova 2020.
La sortie de son…

Voir l’article original 502 mots de plus

Le canal de Dalie

Aujourd’hui, je vous emmène en Dalie (« Dalsland »), une région souvent décrite comme une « Suède miniature », la partie nord de cette région historique réunissant les attributs habituels du pays : des lacs à perte de vue, des forêts profondes et paisibles, des petites villes qui semblent vivre hors du temps. On trouve même un archipel et des plages au bord du lac.

Le plus intéressant en Dalie est pour moi son canal. Le « Dalslands Kanal » est considéré comme l’un des plus beaux de Suède. Sa frontière avec la Norvège lui a donné une histoire chargée en conflits, mais aussi plusieurs châteaux et forteresses.

Les sections aménagées du canal couvrent environ 10 km et traverse un système de lacs navigables de 240 km de long. Le canal est connu pour le passage de HÃ¥verud : inauguré en 1868, il s’agit à la fois d’un pont routier, d’un pont ferroviaire et d’un aqueduc. Et c’est vraiment curieux à regarder !

Il existe de nombreux aqueducs dans le monde, et la plupart d’entre eux sont construits avec des arcs romains en pierre ou avec des auges en fonte. L’aqueduc de HÃ¥verud (32 m) est fait quant à lui de tôles d’acier rivetées et est unique en son genre : un pont ferroviaire et un pont routier passent au-dessus de l’aqueduc et le canal poursuit son chemin au-dessus d’une rivière. Bref, tout semble « sans dessus dessous » 😊

HÃ¥verud – July 2021

Aujourd’hui on parle « bateau de pierre » !

Avez-vous déjà vu un ensemble de grosses pierres, debout, en forme de bateau
Alors, vous avez peut-être déjà vu un bateau de pierre !

Pourquoi des bateaux de pierre ont-ils été érigés ?

Les pierres runiques nous disent que différents cercles de pierres ont été créés en mémoire de parents proches. Nous ne savons pas avec certitude pourquoi ces pierres étaient parfois disposées en forme de bateau, principalement orienté nord-sud, mais cela serait lié au voyage vers le royaume des morts dans les anciennes croyances scandinaves Vikings.

Le bateau en tant que navire funéraire est beaucoup documenté au cours du VIIème siècle et jusqu’à l’arrivée du christianisme au XIème siècle. Il est clairement considéré comme un élément important des cérémonies funéraires ou des rites religieux depuis l’âge du bronze, il y a 3 500 ans. On suppose que des bateaux de pierre étaient donc utilisés comme tombes, mais ce n’est pas toujours le cas pour tous les sites.

Cette coutume funéraire est localisée principalement en Scandinavie et autour de la mer Baltique. Les bateaux de pierre les plus longs sont en Suède, et le record est de 67m de long. 

J’ai visité 2 sites que je vous présente : le Tumulus d’Anund (Anundshög), à 2h de Stockholm et le site de Tanum et Blomsholm à 2h de Göteborg.

1) Anundshög se compose du plus grand monticule funéraire de Suède érigé au IXème siècle (60 mètres de diamètre et 12 mètres de haut), de pierres runiques, de menhirs en forme de bateaux, de plusieurs tertres tumulaires et d’une ancienne route. Cette région était un centre culturel et commercial très important à l’époque viking et sert encore de nos jours à des rituels de la religion des Ases (Ásatrú) Les pierres composant les bateaux ont été redressées : elles avaient été partiellement détruites au Moyen-Âge suite à la christianisation du pays. Une des pierres runiques est unique par son motif central, la représentation rare d’un couple enlacé, une interprétation possible des dieux Frej et Freja. 

2) Les pétroglyphes de Tanumshede sont classés Unesco depuis 1994, Les fresques ont été gravées par martelage à l’aide de pierres dures, sur des dalles de granite au début de l’âge du bronze, entre 1800 et 500 av. J.-C. Les motifs représentés sont significatifs des croyances des hommes dans cette région du Sud de la Suède. Les thèmes agricoles et de chasse sont nombreux, de même que des navires et les célébres « amoureux ». Plus de 10 000 gravures ont été identifiées dans la région de Bohuslän. Se déploie également un formidable bateau de pierre funéraire, l’un des plus grands de Suède. Le site est daté de 400 à 600 après J.-C.

Envie d’un roman d’été ?

L’été a démarré, et vous finissez votre valise ? ⛱️ Lunettes de soleil, maillot de bain, crème solaire… et bien sûr, votre PAL de l’été ! ðŸ“š

Larmes de Vin est un roman d’été, à glisser dans votre sac de plage pour un moment lecture et détente au soleil ! ðŸ•¶ï¸ 

– Amazon – 220 pages

 ðŸ“² Kindle  : Unlimited ou 2,99 EUR

📖 Broché : 11,50 EUR

Les Suédois et les bonbons !

Les Suédois sont les plus gros consommateurs de bonbons au monde : +de 16kg / personne / an. 

Et chaque samedi est comme une fête nationale : on l’appelle « lördagsgodis » (les bonbons du samedi). Une visite dans n’importe quel supermarché du coin, et vous verrez l’effervescence des petits et des grands, pelle en plastique dans une main, sachet de l’autre, plonger dans la multitude de bonbons en vrac ! Les adultes sont accros à leurs sucettes acidulées, leurs réglisses salées, et toute autre douceur de toutes les couleurs proposée par le leader incontesté : Candy King. Les ados de 15 ans et les femmes de 35 ans sont statistiquement les plus gros consommateurs.

Et pourquoi seulement le samedi ?L’histoire de la naissance de cette tradition est assez sombre : dans les années 1940, en collaboration avec plusieurs fabricants de bonbons, le gouvernement suédois a effectué des tests sur 1000 patients (hommes, femmes et enfants) d’un établissement psychiatrique pendant 10 ans pour explorer les dangers de la consommation de sucreries. Lorsqu’il a été déterminé qu’ingurgiter une grosse quantité de sucre provoquait plus de 20 caries en moyenne, les citoyens suédois ont été invités à consommer autant de bonbons qu’ils le souhaitaient, à condition de limiter leur consommation à un jour par semaine : « lördagsgodis » était né. Les Suédois mangent une énorme quantité de bonbons tous les samedis, puis s’abstiennent le reste de la semaine. Une sorte de dépendance affective et physique s’est créée sur plusieurs générations.

Je vous propose quelques photos d’un endroit mythique ici : Gränna, qui fait penser au film Charlie et la Chocolaterie: Gränna est un village très connu en Suède pour son « Polkagris« , un sucre d’orge rayé à la menthe dont on peut voir la fabrication sur place. J’ai pris en photo le confiseur qui propose la même recette depuis le XIXe siècle : sucre (beaucoup ! ) eau, vinaigre et huile essentielle de menthe poivrée naturelle : c’est délicieusement rafraîchissant !

Grenna Polkagris – July 2021

Rayon bonbons vrac РPublicit̩ ICA Sollentuna

Larmes de Vin – chronique de LadyMeredith

LadyMeredith РMątre de conf̩rences en litt̩ratures.

Retour de lecture sur Larmes de Vin:

« Je ne tomberai pas dans la facilité en disant que Bellatrix nous offre ici un grand cru, que son roman se déguste lentement, qu’il faut laisser décanter sa lecture pour en goûter tout le suc, qu’il est ample, harmonieux et occupe longuement l’esprit, que l’assemblage entre présent et passé, entre France et Malte, entre les honnêtes gens et les autres est équilibré, que l’ensemble est charpenté, complexe, capiteux et élégant, que bien qu’il soit vert il est fourré, plein d’onctuosité et de velouté mais qu’il vieillira bien car il est tannique et épanoui. Vous le trouverez peut-être acide ou soutenu car les arômes qu’il exhale ne sont pas tous suaves et tendres.

Je ne dirai pas cela parce que je ne connais rien à l’œnologie, science noble et art difficile, mais je suis plus légitime en littérature et là, je peux vous assurer qu’on tient un sacré bon bouquin !

Bref je recommande ++++ pour l’histoire et pour le style incomparable de l’auteur.
Un roman envoûtant à boire jusqu’à la lie ! »

source: Babelio & Instagram @lady_meredith

3 ans en Suède !

Il y a 3 ans…🎂🇸🇪

Il y a 3 ans, nous posions un pied sur le sol de ce magnifique pays sauvage ! Et ce que je peux dire aujourd’hui, c’est que l’expatriation est une expérience qui vous transforme, une expérience enrichissante qui a transformé notre famille.

Quand on vit dans son pays et sa culture d’origine, on est en mode « pilote automatique ».
Des milliers de choses se passent chaque jour dans notre quotidien, sans même que l´’on s’en apercoivent.
Pour commander un café, pour le déroulement d’une réunion et la langue parlée pendant cette réunion, pour la prise d’un rendez-vous médical, le paiement des factures, l’itinéraire pour aller au bureau, la tenue adaptée à telle ou telle occasion, les démarches administratives, fiscales ou bancaires, comment se comporter lorsque l’on est au volant, lorsque l’on veut traverser la route, quand et où faire des courses, s’il convient de tenir la porte quand on sort d’un immeuble, et tant d’autres choses qui semblent si banales…. on est en pilote automatique.

Quand on vit à l’étranger, on ne peut plus être en « pilote automatique ». Il faut surmonter les obstacles linguistiques et les différences culturelles, toutes ces différences qui ne sont pas écrites et qui obligent à être attentifs aux plus petits détails du quotidien. Les facultés d’observation et l’ouverture d’esprit en sont donc radicalement aiguisées.

Et vous ?
Avez-vous déjà vécu à l’étranger ?

Si oui, est-ce une expérience qui vous a plu, changé, souhaitez-vous la vivre à nouveau ?

Si non, est-ce un projet ou un rêve qui vous tente ? Un pays en particulier ?

Le château de Skokloster

Aujourd’hui, je vous emmène à 50 minutes au nord de Stockholm, dans le plus grand palais privé jamais construit en Suède : Le château de Skokloster.

Son architecture, ses intérieurs intacts et ses objets font du château l’un des plus grands châteaux baroques d’Europe.

Le château a été construit au XVIIème siècle pendant la période la plus prospère de l’ère suédoise. Cependant, il n’a jamais été complètement achevé, et sa construction s’est arrêtée lorsque son constructeur, Wrangel, est décédé en 1676.

En 1967, le château de Skokloster a été acheté par l’État suédois et est devenu un musée d’État.

Dans les collections exposées se côtoient certains objets magnifiques : une variété de meubles, d’objets d’artisanat, de textiles, d’armes, des céramiques et des livres du XVIIème siècle. A cela s’ajoutent des objets des derniers propriétaires du château aux XVIIe, XVIIIe et XXe siècles. La salle de banquet, qui allait devenir l’une des plus grandes d’Europe du Nord, n’a jamais été achevée.

Lorsque l’État a repris le château, d’importants travaux de rénovation ont commencé. La restauration a fait appel à d’anciennes traditions artisanales.

Le château est aujourd’hui classé monument historique. Un objet insolite 😀 le “revolver-hâche” ! Et le célèbre tableau Vertumnus de Giuseppe Arcimboldo y est exposé… et reproduit également avec fruits et légumes dans l’ancienne cuisine d’époque !

Skokloster Castle – July 2021
Rangée de tilleuls

%d blogueurs aiment cette page :