Mis en avant

Sortie de Larmes de Vin

Paris.
Une soirée entre amis autour de grands crus de Bourgogne… qui tourne au vinaigre.
Une arnaque ? Un trafic ?
Klara, œnologue, est prête à tout pour avoir la réponse.
Au même moment, la mer rejette sur une plage de Malte le corps d’un homme habillé comme dans les années 50.
Qui est-il ? Pourquoi ressurgit-il maintenant ?
Les vies de Paul, Ugo et Klara vont se croiser sur l’île méditerranéenne, au risque de se perdre en chemin…
Inspiré par l’affaire Rudy Kurniawan. 
Connaît-on vraiment les personnes avec qui on vit ?
Se connaît-on soi-même ?

Sur Amazon РKindle et Broch̩

Envie d’un roman d’été ?

L’été a démarré, et vous finissez votre valise ? ⛱️ Lunettes de soleil, maillot de bain, crème solaire… et bien sûr, votre PAL de l’été ! 📚

Larmes de Vin est un roman d’été, à glisser dans votre sac de plage pour un moment lecture et détente au soleil ! 🕶️ 

– Amazon – 220 pages

 📲 Kindle  : Unlimited ou 2,99 EUR

📖 Broché : 11,50 EUR

Les Suédois et les bonbons !

Les Suédois sont les plus gros consommateurs de bonbons au monde : +de 16kg / personne / an. 

Et chaque samedi est comme une fête nationale : on l’appelle « lördagsgodis » (les bonbons du samedi). Une visite dans n’importe quel supermarché du coin, et vous verrez l’effervescence des petits et des grands, pelle en plastique dans une main, sachet de l’autre, plonger dans la multitude de bonbons en vrac ! Les adultes sont accros à leurs sucettes acidulées, leurs réglisses salées, et toute autre douceur de toutes les couleurs proposée par le leader incontesté : Candy King. Les ados de 15 ans et les femmes de 35 ans sont statistiquement les plus gros consommateurs.

Et pourquoi seulement le samedi ?L’histoire de la naissance de cette tradition est assez sombre : dans les années 1940, en collaboration avec plusieurs fabricants de bonbons, le gouvernement suédois a effectué des tests sur 1000 patients (hommes, femmes et enfants) d’un établissement psychiatrique pendant 10 ans pour explorer les dangers de la consommation de sucreries. Lorsqu’il a été déterminé qu’ingurgiter une grosse quantité de sucre provoquait plus de 20 caries en moyenne, les citoyens suédois ont été invités à consommer autant de bonbons qu’ils le souhaitaient, à condition de limiter leur consommation à un jour par semaine : « lördagsgodis » était né. Les Suédois mangent une énorme quantité de bonbons tous les samedis, puis s’abstiennent le reste de la semaine. Une sorte de dépendance affective et physique s’est créée sur plusieurs générations.

Je vous propose quelques photos d’un endroit mythique ici : Gränna, qui fait penser au film Charlie et la Chocolaterie: Gränna est un village très connu en Suède pour son « Polkagris« , un sucre d’orge rayé à la menthe dont on peut voir la fabrication sur place. J’ai pris en photo le confiseur qui propose la même recette depuis le XIXe siècle : sucre (beaucoup ! ) eau, vinaigre et huile essentielle de menthe poivrée naturelle : c’est délicieusement rafraîchissant !

Grenna Polkagris – July 2021

Rayon bonbons vrac РPublicit̩ ICA Sollentuna

Larmes de Vin – chronique de LadyMeredith

LadyMeredith РMątre de conf̩rences en litt̩ratures.

Retour de lecture sur Larmes de Vin:

« Je ne tomberai pas dans la facilité en disant que Bellatrix nous offre ici un grand cru, que son roman se déguste lentement, qu’il faut laisser décanter sa lecture pour en goûter tout le suc, qu’il est ample, harmonieux et occupe longuement l’esprit, que l’assemblage entre présent et passé, entre France et Malte, entre les honnêtes gens et les autres est équilibré, que l’ensemble est charpenté, complexe, capiteux et élégant, que bien qu’il soit vert il est fourré, plein d’onctuosité et de velouté mais qu’il vieillira bien car il est tannique et épanoui. Vous le trouverez peut-être acide ou soutenu car les arômes qu’il exhale ne sont pas tous suaves et tendres.

Je ne dirai pas cela parce que je ne connais rien à l’œnologie, science noble et art difficile, mais je suis plus légitime en littérature et là, je peux vous assurer qu’on tient un sacré bon bouquin !

Bref je recommande ++++ pour l’histoire et pour le style incomparable de l’auteur.
Un roman envoûtant à boire jusqu’à la lie ! »

source: Babelio & Instagram @lady_meredith

3 ans en Suède !

Il y a 3 ans…🎂🇸🇪

Il y a 3 ans, nous posions un pied sur le sol de ce magnifique pays sauvage ! Et ce que je peux dire aujourd’hui, c’est que l’expatriation est une expérience qui vous transforme, une expérience enrichissante qui a transformé notre famille.

Quand on vit dans son pays et sa culture d’origine, on est en mode « pilote automatique ».
Des milliers de choses se passent chaque jour dans notre quotidien, sans même que l´’on s’en apercoivent.
Pour commander un café, pour le déroulement d’une réunion et la langue parlée pendant cette réunion, pour la prise d’un rendez-vous médical, le paiement des factures, l’itinéraire pour aller au bureau, la tenue adaptée à telle ou telle occasion, les démarches administratives, fiscales ou bancaires, comment se comporter lorsque l’on est au volant, lorsque l’on veut traverser la route, quand et où faire des courses, s’il convient de tenir la porte quand on sort d’un immeuble, et tant d’autres choses qui semblent si banales…. on est en pilote automatique.

Quand on vit à l’étranger, on ne peut plus être en « pilote automatique ». Il faut surmonter les obstacles linguistiques et les différences culturelles, toutes ces différences qui ne sont pas écrites et qui obligent à être attentifs aux plus petits détails du quotidien. Les facultés d’observation et l’ouverture d’esprit en sont donc radicalement aiguisées.

Et vous ?
Avez-vous déjà vécu à l’étranger ?

Si oui, est-ce une expérience qui vous a plu, changé, souhaitez-vous la vivre à nouveau ?

Si non, est-ce un projet ou un rêve qui vous tente ? Un pays en particulier ?

Le château de Skokloster

Aujourd’hui, je vous emmène à 50 minutes au nord de Stockholm, dans le plus grand palais privé jamais construit en Suède : Le château de Skokloster.

Son architecture, ses intérieurs intacts et ses objets font du château l’un des plus grands châteaux baroques d’Europe.

Le château a été construit au XVIIème siècle pendant la période la plus prospère de l’ère suédoise. Cependant, il n’a jamais été complètement achevé, et sa construction s’est arrêtée lorsque son constructeur, Wrangel, est décédé en 1676.

En 1967, le château de Skokloster a été acheté par l’État suédois et est devenu un musée d’État.

Dans les collections exposées se côtoient certains objets magnifiques : une variété de meubles, d’objets d’artisanat, de textiles, d’armes, des céramiques et des livres du XVIIème siècle. A cela s’ajoutent des objets des derniers propriétaires du château aux XVIIe, XVIIIe et XXe siècles. La salle de banquet, qui allait devenir l’une des plus grandes d’Europe du Nord, n’a jamais été achevée.

Lorsque l’État a repris le château, d’importants travaux de rénovation ont commencé. La restauration a fait appel à d’anciennes traditions artisanales.

Le château est aujourd’hui classé monument historique. Un objet insolite 😀 le “revolver-hâche” ! Et le célèbre tableau Vertumnus de Giuseppe Arcimboldo y est exposé… et reproduit également avec fruits et légumes dans l’ancienne cuisine d’époque !

Skokloster Castle – July 2021
Rangée de tilleuls

Week-end Midsommar !

Aujourd’hui, je vous parle de Midsommar.

Midsommar (Fête de la Saint-Jean) célèbre le solstice d’été. C’est une cérémonie rituelle, importée d’Allemagne, en l’honneur du soleil et de la Terre nourricière. Dans des villages, parcs ou jardins, on dresse un mât décoré de verdure et de fleurs, et on danse autour du mât, sur des airs de musique locale.

La fête a lieu chaque année le vendredi le plus proche entre le 19 et le 25 juin, et dure trois jours. La fête devait donc commencer hier, mais bien sûr les célébrations étaient limitées avec le Covid.

Le mât fleuri est un symbole phallique et les anneaux féminins, les symboles d’abondance et de fertilité. Midsommar est en effet la fête de la fécondité depuis le Moyen-Âge. Puis, cette fête païenne a été récupérée par l’Église pour fêter Saint Jean-Baptiste et le mât fut remplacé par la croix chrétienne.

Midsommar est un jour sans nuit, gorgé d’histoire et de vieilles histoires du folklore. La magie et la sorcellerie sont au cœur de ce rite. Dans le monde surnaturel, il faut tout faire à l’envers.

On raconte par exemple que des sorciers marchaient à reculons et cueillaient des fleurs de la main gauche, idéalement choisies à proximité d’un cimetière : les fleurs qui avaient poussé parmi les morts étaient considérées comme porteuses de magie et de secrets. 

Aujourd’hui encore, beaucoup de Suédoises mettent sept fleurs sous l’oreiller, dans l’espoir de voir apparaître l’élu de leur coeur en rêve.

Mais vous pouvez également, avant d’aller vous coucher, manger du hareng. Le hareng salé provoque la soif pendant le sommeil. Et la légende dit que vous rêverez alors que votre futur mari vous offre un verre.

  • Si vous buvez de l’eau dans le rêve, votre vie sera pauvre.
  • Si vous buvez de la bière, la vie sera « normale ».
  • Si, en revanche, du vin est servi, alors vous obtiendrez richesse et bonheur !

Et se rouler nu(e) dans la rosée du matin assurerait force et santé ! 

Et qu’est-ce qu’on mange pour Midsommar ? Et bien justement, des harengs !! A toutes les sauces et avec de l’eau de vie aromatisée : « sill et nubbe ». Et des valeurs sûres : pommes de terre nouvelles à l’aneth et oeufs de poisson.

À Midsommar, les boissons alcoolisées sont consommées en (très) grande quantité ! Et la date de naissance la plus répandue en Suède est le 22 mars, soit exactement… neuf mois après Midsommar  😉

Les Ténèbres d’Orcus sur Audible !

Environ de laisser la voix d’Olivier Chauvel vous emmener à Rillon-en-Montagne ?

Les Ténèbres d’Orcus disponible en format audio, sur Audible, Apple Books, Kobo et quarante autres plateformes en ligne.

Les Ténèbres d’Orcus – format audio

Uppsala, une de mes villes préférées !

Aujourd’hui, je vous parle d’une ville dans laquelle j’aime flâner : Uppsala. 😍
Ville à taille humaine, située à 70km de Stockholm, des sites historiques jalonnent le paysage urbain et ses environs. 
Elle est une ville universitaire dynamique. 

Ajout de titre

Se promener à Uppsala, c’est aller à la rencontre de Carl von Linné (mort à Uppsala en 1778), célèbre botaniste et père de la taxinomie zoologique. Il a identifié près de 10 400 espèces végétales et animales, mais sa classification s’inscrit dans un contexte historique où la notion d’évolution des espèces n’existe pas encore.

L’université d’Uppsala est dans un écrin de verdure et donne vraiment envie de redevenir étudiant ! 🧑‍🎓
Fondée en 1477, elle est la plus vieille université de Scandinavie et compte 40 000 étudiants. 
A côté de l’université se trouve le premier jardin botanique suédois, appelé « le Jardin Botanique de Linné« . 💐

Et à quelques pas, se trouve 🏰 le château d’Uppsala, construit en 1549 sous Gustav Vasa. Ses descendants agrandirent la citadelle en un palais renaissance avec une jolie façade rose. 

Et à quelques minutes se dresse le monument le plus connu d’Uppsala: ⛪ sa cathédrale, siège de l’archevêque depuis 1164 et centre ecclésiastique de la Suède.

Mais Uppsala n’a pas toujours été située à son emplacement actuel

A 7km au nord de la ville d’aujourd’hui se trouve Gamla Uppsala (en suédois « Vieille Uppsala« ). Ce lieu est considéré souvent comme « le berceau de la Suède ». 
Les trois tertres funéraires que l’on aperçoit sous forme de petites collines, seraient les tombes des premiers rois mythiques des Svear, peuple germanique qui a donné son nom au Svealand et à la Suède (en suédois “Sverige”). Ces rois auraient régné au VIème siècle et sont mentionnés par les sagas islandaises. D’après certains mythes, il s’agirait des tombeaux des divinités du panthéon germanique : Thor, Odin et Freyr. On a pu les dater du VIème siècle et déterminer qu’il s’agit de tombeaux de chefs.

Les sagas islandaises font mention de sacrifices rituels auxquels se seraient adonnés les Svear de Gamla Uppsala et les derniers sacrifices remonteraient à 1087 sous le règne du dernier roi païen de Suède, Sven le Sacrificateur.

Uppsala park – May 2021
Botanic garden with Uppsala university in the background – May 2021
Orangerie – Linneanum – Uppsala – May 2021

Botanic garden – Uppsala – May 2021

Orangerie – Linneanum – May 2021
Uppsala Castle – May 2021
Uppsala Castle – May 2021

Uppsala cathedral – May 2021

%d blogueurs aiment cette page :