“On transforme sa main en la mettant dans une autre.”

En prenant cette photo ce matin, c’est cette citation de Paul Eluard qui m’est venue à l’esprit.

Lorsque la surface des lacs et des bras de la mer baltique commence à se transformer en glace, et que la neige se dépose sur l’eau gelée, le paysage prend une dimension magnique.

Stockholm area – Norrviken Lake – January 2021

Revue de presse – Marion: blog lectureencours – Les TĂ©nèbres d’Orcus

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vous propose de découvrir le thriller de K. Bellatrix : Les ténèbres d’Orcus. Résumé : Rillon-en-Montagne est un village tranquille et isolé du Morvan. Chacun y mène une vie paisible, en apparence. Mais certains habitants protègent un vieux secret. Dans la forêt communale, le corps d’un homme décapité est […]

Les ténèbres d’Orcus de K. Bellatrix — Marion Relecture et Correction

Quand ”Les TĂ©nèbres d’Orcus” s’invitent sur la chaĂ®ne YouTube: Le Notebook de Gwen

Vidéo du 11 janvier 2021

Vidéo complète : https://m.youtube.com/watch?v=m1rdytWDBs4

L’ hiver arrive en Suède

Winter is coming! L’hiver est enfin lĂ : depuis le solstice, les jours rallongent.

Et l’arrivĂ©e de la neige apporte une lumière qui fait du bien, qui revigore, qui rend vivant, des sensations proches de celles que l’on peut ressentir Ă  l’arrivĂ©e du printemps.

Aperçu des alentours de Stockholm.

« Le sens de la crĂ©ation littĂ©raire : dĂ©peindre des objets ordinaires tels que leur reflet apparaĂ®trait dans des miroirs magiques. » Vladimir Nabokov / Norrviken Lake – January 2021
« Faut-il partir ? Rester ? Si tu peux rester, reste; pars s’il le faut. » Charles Baudelaire / Norrviken Lake – Stockholm area – January 2021
« L’avenir nous tourmente, le passĂ© nous retient, c’est pour ça que le prĂ©sent nous Ă©chappe. » Gustave Flaubert / Norrviken Lake – Stockholm Area – January 2021

Les TĂ©nèbres d’Orcus de K.Bellatrix — ClĂ©o Ballatore

J’ai rencontré Bellatrix sur Instagram. J’ai tout de suite accroché à ses coups de projecteurs sur la Suède, pays où elle vit. J’était donc impatiente de découvrir son roman. J’étais été impressionnée par la qualité de ce polar. L’écriture est de grande qualité, subtile, nuancée. Les descriptions nous immergent dans ce village de montagne. Le […]

Les Ténèbres d’Orcus de K.Bellatrix — Cléo Ballatore

« Le meilleur moyen de fuir le monde est l’art…

… et c’est aussi le meilleur moyen de le pĂ©nĂ©trer. » Goethe

Stockholm – January 2021 – photo @k.m.bellatrix

Into the mist…

Une nouvelle annĂ©e et une première journĂ©e sublimĂ©e par la brume. Et comme le disait Oscar Wilde dans Le Portrait de Dorian Gray: « C’est l’incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume. »

By Norrviken lake – Stockholm Area – January 1st 2021 – photo @k.m.bellatrix
By Norrviken lake – Stockholm Area – January 1st 2021 – photo @k.m.bellatrix
By Norrviken lake – Stockholm Area – January 1st 2021 – photo @k.m.bellatrix
By Norrviken lake – Stockholm Area – January 1st 2021 – photo @k.m.bellatrix
By Norrviken lake – Stockholm Area – January 1st 2021 – photo @k.m.bellatrix
By Norrviken lake – Stockholm Area – January 1st 2021 – photo @k.m.bellatrix
By Norrviken lake – Stockholm Area – January 1st 2021 – photo @k.m.bellatrix

Le top 10 d’Alex, ses 10 coups de cĹ“ur 2020

Une belle surprise de dĂ©couvrir « Les TĂ©nèbres d’Orcus » dans le top 10 des lectures 2020 d’Alex – Indic Collectif Polar !

Collectif polar : chronique de nuit

Le top 10 des Flingueuses et vous, saison 3

 

Le Top 10 des Flingueuses et des indics

Le Top 10 d’Alexandra, ses 10 coups de cœur 2020

Bonjour GĂ©,

Isabelle Villain m’a rappelé qu’on devait te partager notre top 10 de nos lectures polar pour cette année.

Je te mets la liste de mes 10 (très dur de se limiter à 10!!)

mon top 10 polar 2020

 

1: La haine dans les yeux. Par David le Bars.

Pas une fiction mais le livre qui m’a le plus marquée cette année. Un livre fort sur l’état de la police aujourd’hui. Écrit sans concession par un commissaire.

Avec la collaboration de Frédéric Ploquin

La haine dans les yeux

Ce livre n’est pas un énième livre sur la police. Page après page, la stupéfaction nous saisit. Ce que nous pensions devenu ordinaire, « la haine du flic », se révèle bien…

Voir l’article original 1 605 mots de plus

%d blogueurs aiment cette page :