Les Ténèbres d’Orcus sur NetGalley

 Â« Les Ténèbres d’Orcus Â» est encore quelques jours sur NetGalley.
Un thriller qui vous emmènera dans un village isolé, vous immergera dans une campagne hostile, avec un duo de gendarmes se heurtant au silence des habitants qui cachent un lourd secret…

Disponible en format eBook et Broché sur tous les sites Libraires

Rillon-en-Montagne est un village tranquille et isolé du Morvan. Chacun y mène une vie paisible, en apparence. 

Mais certains habitants protègent un vieux secret. 

Dans la forêt communale, le corps d’un homme décapité est découvert. Sylvain Chevrillon et son adjoint, gendarmes à la section de recherche de Dijon, mènent l’enquête. 

Chevrillon décide de s’immerger dans la vie des villageois, où chacun garde un œil sur son voisin. Il investit l’univers des chasseurs afin de mieux cerner la personnalité des suspects. Il découvre un monde à l’opposé de ses principes de vie, inhospitalier, secret, n’acceptant pas l’intrusion de cet enquêteur orgueilleux aux idées préconçues.

Revue de presse – Alex Guerreiro (compte littéraire Bookstagram)

 » Une excellente surprise que ce thriller qui nous emmène aux côtés d’un binôme de gendarmes dans la campagne dijonnaise.
Le pitch est simple: un homme est retrouvé mort dans la forêt de Rillon en montagne. Le capitaine Sylvain Chevrillon et l’adjudant chef Aruga Rubio de la SR de Dijon sont chargés d’enquêter.
Vous aimez les ambiances glauques vous allez être servis. La grande force de ce livre c’est l’ambiance. Vous allez sentir le froid de novembre imprégner vos vêtements, vous allez pleurer sous les griffures des sous-bois et la gifle causée par les bourrasques de grésile… bref bienvenu à la campagne où vous marcherez dans les pas de Chevrillon, citadin convaincu, persuadé que les habitants de Rillon sont des culs-terreux rustres et bas du plafond. Ce choc des cultures risque de lui jouer des tours et si le meurtrier se trouve parmi les habitants, Chevrillon pourrait le payer cher… quel secret vieux de 30 ans ces hommes veulent-il taire? Pourquoi le mort avait-il la bouche cousue au fil de fer et la tête déposée dans son torse évidé?
Un thriller efficace et sans temps mort qui nous met bien dans l’ambiance. Quant à l’histoire à l’origine de ce meurtre et la motivation du tueur… comment dire… personnellement j’ai approuvé son geste! Et sa folie était plutôt bien décrite. Je recommande également pour les personnages. Vraiment bien construits, complexes, sans clichés. Impatient de lire une nouvelle enquête avec ce duo. « 

View this post on Instagram

Les ténèbres d'Orcus par @bellatrix.auteur Nouvelle lecture pour le #jurydesetoiles @librinova_influenceurs Une excellente surprise que ce thriller qui nous emmène aux côtés d'un binôme de gendarmes dans la campagne dijonnaise. Le pitch est simple: un homme est retrouvé mort dans la forêt de Rillon en montagne. Le capitaine Sylvain Chevrillon et l'adjudant chef Aruga Rubio de la SR de Dijon sont chargés d'enquêter. Vous aimez les ambiances glauques vous allez être servis. La grande force de ce livre c'est l'ambiance. Vous allez sentir le froid de novembre imprégner vos vêtements, vous allez pleurer sous les griffures des sous-bois et la gifle causée par les bourrasques de grésile… bref bienvenue à la campagne où vous marcherez dans les pas de Chevrillon, citadin convaincu, persuadé que les habitants de Rillon sont des culs-terreux rustres et bas du plafond. Ce choc des cultures risque de lui jouer des tours et si le meurtrier se trouve parmi les habitants, Chevrillon pourrait le payer cher… quel secret vieux de 30 ans ces hommes veulent-il taire? Pourquoi le mort avait-il la bouche cousue au fil de fer et la tête déposée dans son torse évidé? Un thriller efficace et sans temps mort qui nous met bien dans l'ambiance. Quant à l'histoire à l'origine de ce meurtre et la motivation du tueur… comment dire… personnellement j'ai approuvé son geste! Et sa folie était plutôt bien décrite. Je recommande également pour les personnages. Vraiment bien construits, complexes, sans clichés. Impatient de lire une nouvelle enquête avec ce duo. #lestenebresdorcus #autoedition #librinova #thriller #pageturner #thrilleraddict #instathriller #chroniquelitteraire #avispolar #avislecture #avislecteur #jaimelire #bouquin #bouquiner #livre #lire #lecture #livreaddict #instalivre #lectureaddict #bookstagram #bookworm #bookaddict #instabook #gendarmerie #gendarme #sectionderecherches

A post shared by Alex Guerreiro (@alex_ch_guerreiro) on

Revue de presse – Tenseki (blogueuse littéraire depuis 2009 )

« Ce qui m’a intriguée en premier en voyant le roman c’est son titre Les ténèbres d’Orcus. Dans la mythologie romaine, Orcus est une divinité assimilée à Pluton, gardien des Enfers. Mais en fouillant sur Wikipedia, j’ai aussi trouvé le terme exact du titre, le poète romain Catulle parlait des ténèbres d’Orcus qui dévorent toutes choses. Alors forcément on a très envie de découvrir le roman qui se cache sous ce titre énigmatique. 

Ici les ténèbres dévorent un village mais aussi l’esprit de plusieurs personnes : le tueur mais aussi le personnage principal du roman, le gendarme Sylvain Chevrillon. Dès le début de cette affaire l’enquêteur est envahi d’une répulsion envers ce village et ses habitants. Bientôt la lutte s’engage entre les hommes du village et ce gendarme qui les méprise. C’est que malgré la présence quasi lumineuse de son adjoint Rubio Arango, Chevrillon sent les ténèbres envahir le village et sa propre âme. Cette enquête en pleine campagne remue son passé. Chevrillon perd pied. L’environnement rural lui paraît hostile, prêt à le dévorer. Le silence qui règne sur les lieux l’oppresse et le groupe de paysans lui semble une meute assoiffée de sang. La raison incarnée par Arango permettra-t’elle de résoudre l’enquête ?

Âmes sensibles s’abstenir, le premier meurtre est sanglant et barbare, la mise en scène symbolique et macabre. Si le diable n’est plus sur la scène de crime, il semble ne pas rôder bien loin. La victime semble pourtant sans reproche et les preuves semblent désigner une personne du village. Bientôt de vieilles histoires morbides ressurgissent mais la loi du silence règne.

Avec ce thriller, K. Bellatrix nous offre un duo d’enquêteurs loin des caricatures que l’on nous sert ad nauseam. Chevrillon et Arango se complètent à merveille et le lecteur s’attache à eux malgré leurs différences flagrantes qui cimentent leur complicité et leur amitié. Le point fort est, je le répète, cette atmosphère dérangeante presque surnaturelle qui flotte sur le village de Rillon-en-Montagne. Le récit est bien ficelé, on tourne les pages avide de savoir la suite, prêt à suspecter tout un chacun. Un roman réussi qui m’a fait passer un excellent roman. »

http://tenseki.over-blog.com/2020/09/les-tenebres-d-orcus-de-k.bellatrix.html

%d blogueurs aiment cette page :