Promenade en bord de mer (baltique)

La mer baltique est très peu salée, (4 fois moins que les autres mers et océans) ce qui permet d’observer une faune et une flore très variées.

Voir la glace recouvrir la mer est d’une grande beauté !

Et les oiseaux étaient au rendez-vous : le majestueux et protégé aigle de mer, la corneille mantelée (grise et noire) et bien sûr les canards, mouettes et cygnes.

L’aigle de mer
Baltic Sea – Stockholm area – January 2021
La corneille mantelée
Baltic Sea – Stockholm area – January 2021
Baltic Sea – Stockholm area – January 2021

Baltic Sea – Stockholm area – January 2021

Baltic Sea – Stockholm area – January 2021

Article de Presse – K. Bellatrix: l’ancien « enfant du village »

Je suis originaire d’un petit village de CĂ´te-d’Or, en Bourgogne, qui a inspirĂ© mon dernier roman. Ce village s’appelle Sombernon.

Le journal quotidien du dĂ©partement: Le Bien Public, a publiĂ© un article sur mon roman « Les TĂ©nèbres d’Orcus ». J’ai ressenti beaucoup d’Ă©motions quand j’ai dĂ©couvert cet article, rappel de mon enfance, de mon passĂ©, pour moi qui vis maintenant Ă  2 000 km de ce petit village.

Revue de presse – le_nez_dans_les_bouquins (compte littĂ©raire Bookstagram)

âť„ je recommande âť„
Mélangez une dose de la série « Les revenants », une pincée de l’excellent « Surface » d’Olivier Norek et une portion de la sordide histoire du petit Gregory et vous voilà dans les méandres et l’atmosphère étouffante et anxiogène des « Ténèbres d’Orcus ». Ce sont les trois références (qui me sont propres) qui ne m’ont pas quitté durant toute ma lecture.

Orcus est, dans la mythologie romaine, le dieu des enfers, de la mort et le vengeur des parjures. Et c’est bien une odeur de mort, de serment inviolable et de non-dits abominables qui fermente dans les profondeurs du petit village de Rillon-en-Montagne.

Avec une plume franche et percutante, @bellatrix.auteur (auteur déjà publié en maison d’édition mais qui a choisi un pseudonyme pour ce premier roman en autoédition), signe un roman à la fois dérangeant et addictif.
.
Le personnage principal, bien qu’assez antipathique, clairement stĂ©rĂ©otypĂ© (flic cĂ©libataire qui s’autodĂ©truit Ă  coup d’alcool et de clopes, grognon et misanthrope, dĂ©nigrant les bouseux mais aimant collectionner les femmes…bref, vous voyez le topo ?), ce qui aurait pu me faire fuir, a fini, grâce Ă  son flair implacable et sa capacitĂ© Ă  « profiler » finement le meurtrier, par crĂ©er un peu d’attachement chez moi. J’ai prĂ©fĂ©rĂ© son acolyte, Arango. Mais le duo fonctionne bien pour dĂ©mĂŞler le vrai du faux. L’intrigue est bien ficelĂ©e et les rebondissements de la fin mettent du piment Ă  l’enquĂŞte.

Une très belle découverte pour ce roman autoédité qui mérite d’être lu et qui est finaliste du prix des Étoiles Librinova 2020.

“On transforme sa main en la mettant dans une autre.”

En prenant cette photo ce matin, c’est cette citation de Paul Eluard qui m’est venue à l’esprit.

Lorsque la surface des lacs et des bras de la mer baltique commence à se transformer en glace, et que la neige se dépose sur l’eau gelée, le paysage prend une dimension magnique.

Stockholm area – Norrviken Lake – January 2021

Revue de presse – Marion: blog lectureencours – Les TĂ©nèbres d’Orcus

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vous propose de découvrir le thriller de K. Bellatrix : Les ténèbres d’Orcus. Résumé : Rillon-en-Montagne est un village tranquille et isolé du Morvan. Chacun y mène une vie paisible, en apparence. Mais certains habitants protègent un vieux secret. Dans la forêt communale, le corps d’un homme décapité est […]

Les ténèbres d’Orcus de K. Bellatrix — Marion Relecture et Correction

Quand ”Les TĂ©nèbres d’Orcus” s’invitent sur la chaĂ®ne YouTube: Le Notebook de Gwen

Vidéo du 11 janvier 2021

Vidéo complète : https://m.youtube.com/watch?v=m1rdytWDBs4

L’ hiver arrive en Suède

Winter is coming! L’hiver est enfin lĂ : depuis le solstice, les jours rallongent.

Et l’arrivĂ©e de la neige apporte une lumière qui fait du bien, qui revigore, qui rend vivant, des sensations proches de celles que l’on peut ressentir Ă  l’arrivĂ©e du printemps.

Aperçu des alentours de Stockholm.

« Le sens de la crĂ©ation littĂ©raire : dĂ©peindre des objets ordinaires tels que leur reflet apparaĂ®trait dans des miroirs magiques. » Vladimir Nabokov / Norrviken Lake – January 2021
« Faut-il partir ? Rester ? Si tu peux rester, reste; pars s’il le faut. » Charles Baudelaire / Norrviken Lake – Stockholm area – January 2021
« L’avenir nous tourmente, le passĂ© nous retient, c’est pour ça que le prĂ©sent nous Ă©chappe. » Gustave Flaubert / Norrviken Lake – Stockholm Area – January 2021

Les TĂ©nèbres d’Orcus de K.Bellatrix — ClĂ©o Ballatore

J’ai rencontré Bellatrix sur Instagram. J’ai tout de suite accroché à ses coups de projecteurs sur la Suède, pays où elle vit. J’était donc impatiente de découvrir son roman. J’étais été impressionnée par la qualité de ce polar. L’écriture est de grande qualité, subtile, nuancée. Les descriptions nous immergent dans ce village de montagne. Le […]

Les Ténèbres d’Orcus de K.Bellatrix — Cléo Ballatore

« Le meilleur moyen de fuir le monde est l’art…

… et c’est aussi le meilleur moyen de le pĂ©nĂ©trer. » Goethe

Stockholm – January 2021 – photo @k.m.bellatrix

%d blogueurs aiment cette page :