Les premiers signes du printemps

La pauvre fleur – Victor Hugo.Recueil : Les chants du crépuscule (1836) ”La pauvre fleur disait au papillon céleste— Ne fuis pas !Vois comme nos destins sont différents. Je reste,Tu t’en vas ! Pourtant nous nous aimons, nous vivons sans les hommesEt loin d’eux,Et nous nous ressemblons, et l’on dit que nous sommesFleurs tous deuxLire la suite « Les premiers signes du printemps »

Une folie, une folie légendaire et unique, connue dans le monde entier, symbole de l’Éphémère

Je suis situé à 200 km au Nord du cercle polaire arctique, dans un tout petit village appelé Jukkasjärvi. Je suis avant tout un projet artistique, source d’inspiration pour beaucoup, qui dure maintenant depuis plus de 2 décennies.   Tout a commencé en 1989, lorsque mon fondateur, Yngve Bergqvist, a proposé un stage de sculptureLire la suite « Une folie, une folie légendaire et unique, connue dans le monde entier, symbole de l’Éphémère »

Smoking iron mine

« Sans doute les foyers des générateurs s’éteignaient à peine, car la haute cheminée de briques lâchait de légères fumées, sous les nuages sombres; tandis que la girouette du beffroi grinçait au vent, d’un petit cri aigre, la seule voix mélancolique de ces vastes bâtiments qui allaient mourir. » Germinal, Emile Zola. En ce mois de « Pluviôse »,Lire la suite « Smoking iron mine »

“Les mots sans les pensées ne vont jamais au ciel.”

Cet extrait d’Hamlet résonne avec la beauté du spectacle d’hier. A Stockholm, nous avons très souvent des couchers de soleil magnifiques, tirant souvent sur le rouge et le violet. Et hier, les mouvements dans le ciel étaient majestueux et j’avais mon appareil photo sous la main lorsque les couleurs se développaient de manière verticale également.Lire la suite « “Les mots sans les pensées ne vont jamais au ciel.” »