Revue de presse – Tenseki (blogueuse littéraire depuis 2009 )

« Ce qui m’a intriguée en premier en voyant le roman c’est son titre Les ténèbres d’Orcus. Dans la mythologie romaine, Orcus est une divinité assimilée à Pluton, gardien des Enfers. Mais en fouillant sur Wikipedia, j’ai aussi trouvé le terme exact du titre, le poète romain Catulle parlait des ténèbres d’Orcus qui dévorent toutes choses. Alors forcément on a très envie de découvrir le roman qui se cache sous ce titre énigmatique. 

Ici les ténèbres dévorent un village mais aussi l’esprit de plusieurs personnes : le tueur mais aussi le personnage principal du roman, le gendarme Sylvain Chevrillon. Dès le début de cette affaire l’enquêteur est envahi d’une répulsion envers ce village et ses habitants. Bientôt la lutte s’engage entre les hommes du village et ce gendarme qui les méprise. C’est que malgré la présence quasi lumineuse de son adjoint Rubio Arango, Chevrillon sent les ténèbres envahir le village et sa propre âme. Cette enquête en pleine campagne remue son passé. Chevrillon perd pied. L’environnement rural lui paraît hostile, prêt à le dévorer. Le silence qui règne sur les lieux l’oppresse et le groupe de paysans lui semble une meute assoiffée de sang. La raison incarnée par Arango permettra-t’elle de résoudre l’enquête ?

Âmes sensibles s’abstenir, le premier meurtre est sanglant et barbare, la mise en scène symbolique et macabre. Si le diable n’est plus sur la scène de crime, il semble ne pas rôder bien loin. La victime semble pourtant sans reproche et les preuves semblent désigner une personne du village. Bientôt de vieilles histoires morbides ressurgissent mais la loi du silence règne.

Avec ce thriller, K. Bellatrix nous offre un duo d’enquêteurs loin des caricatures que l’on nous sert ad nauseam. Chevrillon et Arango se complètent à merveille et le lecteur s’attache à eux malgré leurs différences flagrantes qui cimentent leur complicité et leur amitié. Le point fort est, je le répète, cette atmosphère dérangeante presque surnaturelle qui flotte sur le village de Rillon-en-Montagne. Le récit est bien ficelé, on tourne les pages avide de savoir la suite, prêt à suspecter tout un chacun. Un roman réussi qui m’a fait passer un excellent roman. »

http://tenseki.over-blog.com/2020/09/les-tenebres-d-orcus-de-k.bellatrix.html

Publié par K. BELLATRIX

K. Bellatrix (un pseudonyme, en référence à la constellation d'Orion), est originaire d'un petit village en France. "Les Ténèbres d'Orcus" est son premier thriller, né en Suède, où K. Bellatrix vit depuis plusieurs années.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :